Archive mensuelle de mars 2016

Ce gouvernement ne connaît que le dialogue par la matraque!

Communiqué de Quartiers Nord/Quartiers Forts (QNQF)

Marseille, le 25 mars 2016

Ce gouvernement ne connait que le dialogue par la matraque.

Aujourd’hui vendredi 25 mars, nous apprenons que 3 nouvelles arrestations viennent d’avoir lieu lors de la manifestation lycéenne contre la loi El Khomri. Elles s’ajoutent à la dizaine d’arrestations d’hier, lors de la manifestation réunissant salarié.e.s, étudiant.e.s et lycéen.ne.s et qui a réuni près de 4000 personnes. Après qu’une lycéenne ait été arrêtée et mise en garde à vue pendant plus de 24h pour outrage, rébellion et violence sur agent, les enseignant.e.s et élèves de son lycée se sont rassemblés pour demander sa libération immédiate. Voilà une réaction de solidarité importante et qui a permis sa libération.

Drôle de dialogue que celui de ce gouvernement qui, depuis 3 semaines, lance des miettes aux syndicats et des coups de matraques sur les manifestant.e.s. Humiliant que ce « dialogue social » et révoltant que ce déchainement de violences. En suivant de près l’ensemble des violences policières et autres répressions perpétrées au niveau national, il apparait que loin d’être une somme de fait locaux, nous avons à faire à une stratégie du gouvernement : « tabassage » en règle de lycéen.nes, fermetures administratives d’universités, CRS dans les amphithéâtres, poursuites judiciaires dans le cadre de comparution immédiates, prison ferme comme à Nantes (6 mois)… la liste est longue et pas vraiment glorieuse. Les militant.e.s de QNQF, présent.e.s lors des manifestations de Marseille peuvent en témoigner : ces violences sont le fait avant tout de provocations policières, d’arrestations au hasard et d’une stratégie de la tension bien menée, sur fond d’état d’urgence et de chèque en blanc signé aux policiers.

L’Etat « socialiste » au pouvoir, celui qui promettait des mesures contre les contrôles au facies rapidement jetées aux oubliettes, fait donc bien pire, de mémoire de militant.e.s, que les gouvernements au pouvoirs ces dernières années. Jamais un mouvement naissant n’avait eu à affronter telle répression. Leur stratégie est claire : mater toute contestation populaire pour assurer un passage en force d’une loi impopulaire.

La loi (anti-) travail est une atrocité destinée à sceller un rapport de force dans le monde du travail qui soit totalement favorable au patronat, casser les protections collectives des salarié.e.s, leurs acquis sociaux et leurs moyens de se défendre. Loin de créer de l’emploi, cette loi facilitera les licenciements et la précarité. Les lycéen.ne.s, étudiant.e.s, salarié.e.s de nos quartiers populaires et d’ailleurs l’ont bien compris et leur révolte est légitime.

Quartiers Nord/Quartiers Forts tient par ce communiqué à soutenir les arrêté.e.s, réprimé.e.s et leurs proches, le mouvement lycéen et étudiant. Nous nous engageons avant tout à faire notre possible pour informer les habitant.e.s de nos quartiers sur le danger que représente cette loi, car seul un mouvement massif, une alliance entre tous les secteurs du monde du travail, des sans-emplois, des jeunesses, pourra faire reculer ce gouvernement. C’est également en étant nombreux.ses et solidaires dans la rue que nous pourrons faire retirer ce projet de loi et nous protéger face aux violences policières. C’est pourquoi QNQF demande la relaxe immédiate de tou.te.s les inculpé.e.s et appelle à participer massivement à la journée de grèves et de manifestations du 31 mars.

LOI EL KHOMRI, NON MERCI !

Le projet de loi Travail El Khomri est censé, selon la Ministre et le gouvernement, protéger les travailleurs…A la lecture des « réformes » proposées, il nous vient immédiatement à l’esprit la question de savoir qui nous protège de ce gouvernement ? 

Nous ne reviendrons pas sur l’ensemble des mesures qui transforment les salariés en serfs des temps modernes, les organisations syndicales et politiques ont déjà largement décortiqué cet ensemble d’inepties. Plus ce gouvernement proteste de son pragmatisme et de sa démarche indemne de toute idéologie et plus on s’aperçoit que les propositions qui sont faites ne peuvent surgir que du cerveau de fanatiques ultralibéraux.

Il faut pourtant insister sur deux idées étranges qui servent d’arguments aux défenseurs de ce texte :

  • Le premier tient presque de la poésie surréaliste puisque le Medef et le gouvernement prétendent que pour créer des emplois il faut simplifier et faciliter les licenciements! Cet argument absurde et obsolète n’est pas une nouveauté, le CNPF l’utilisait déjà. Mais la façon dont il est assumé par le gouvernement est inédite et démontre sans équivoque que le véritable rédacteur de ce projet n’est autre que Pierre Gattaz. Hollande, Valls, El Khomri et Macron sont les porteurs complices de ce projet de régression sociale sans précédent.
  • Le deuxième argument est plus malhonnête et pernicieux. Il montre que la stratégie employée par le gouvernement pour faire passer son texte dans l’opinion est celle de la division. Coachés par les communicants, les éditorialistes, les têtes d’affiche du gouvernement et les patrons du Medef nous jouent une petite musique désagréable. Cette loi, selon eux, est pleine de philanthropie et serait destinée à rétablir l’égalité réelle face au travail !  Cette loi profiterait, par le biais d’un mécanisme aussi obscur que le premier argument, à faciliter l’accès à l’emploi aux jeunes les moins diplômés! En réalité les mesures contenues dans le projet El Khomri nivellent les droits et la protection des salariés et accélèrent le processus de précarisation de l’ensemble du monde du travail. Ceux qui ont un emploi et celles et ceux qui cherchent un emploi !

Quartiers Nord/Quartiers Forts (QNQF) rappelle que si le gouvernement s’intéressait vraiment au devenir des jeunes les moins diplômés, dont un grand nombre vit ou plutôt survit dans nos quartiers populaires, il lutterait fermement contre l’ensemble des discriminations que rencontre toute une partie de notre jeunesse! Ne prenez pas nos jeunes en otage et n’en faites pas un alibi!

Pour ces raisons, et pour d’autres, QNQF demande le retrait immédiat de ce projet de loi et appelle à la mobilisation dans les rues contre ce texte dès le 9 Mars !

Quartiers Nord/Quartiers Forts

Marseille, le 5 Mars 2016




Bienvenue sur le blog du RC... |
Section du Parti socialiste... |
Le Nouveau Centre Montbard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MARS Centrafrique
| Bling-bang-blog du 6 mai
| Le vécu Algérien