Bienvenue à Gotham City

l’ histoire n’est pas une longue succession d’évènements
linéaires. Elle poursuit une trajectoire sinusoïdale qui lui est propre, faite
de ralentissements et d’accélérations positives ou négatives.

Ces derniers jours, Marseille, a monopoliser les unes
des JT, des radios et des premières pages de la presse écrite. En mal, cela va
presque sans dire (hélas!).

on pourrait croire qu’il s’agit là d’une succession de
nouvelles qui font coïncidence, mais se serait faire preuve d’un détachement
entaché de mauvaise foi. On pourrait aussi se dire que le Marseillais “mangent
leur pain noir” et qu’après l’orage vient le beau temps et ce serait, pour le
coup, être déraisonnablement optimiste, pour ne pas dire aveugle!

 

en peu de temps, nous avons eu la suite du feuilleton
sanglant des Kalachnikovs, la polémique sur le recours à l’armée, l’arrivée
providentielle (?) des investisseurs Qataris, les affaires touchant des élus
qui offrent des “croisières” à leurs “chers” (au propre comme au figuré) administrés,
l’affaire des subventions du conseil régional, celle du conseil général qui
rebondit aujourd’hui avec le volet des appels d’offres et les soupçons de
favoritismes, la chasse au Rroms et la duplicité coupable des pouvoirs publics
locaux… et pour finir la chute de la BAC Nord.

 

Tout ça dans une ambiance générale de décadence, de
passe droit, de résignation et d’abandon. Les déclarations tonitruantes n’y
changent rien, les vue de l’esprit non plus. On vend à l’extérieur, l’image
d’une ville multiculturelle, ambitieuse et résolument tournée vers l’avenir.
Vue de l’intérieur Marseille est une ville où la gentrysation à marche forcée
voulue par une grande partie de la classe politique locale, fait des ravages en
rejetant progressivement hors du sacrosaint périmètre Euro-méditerranée tous ce
que Marseille ne doit pas montrer pour paraitre belle, attractive, compétitive.
Dans cette obsession municipale hédoniste, il y’a le déni de réalité sur les
pratiques discriminatoires, le séparatisme social et la ghettoïsation
inéluctable des quartiers populaires de Marseille.

 

Cette guerre à la misère se répercute par ricochets
successifs : aussi les habitants des quartiers sud s’organisent et font
pression pour que le logement social ne soit concentré que dans les quartiers
nord, les élus qui les représentent, obnubilés par leur survie électorale (la
Politique n’existe pas à Marseille !) font en sorte depuis des décennies
d’organiser le séparatisme social, relayés en cela par le zèle de certains
bailleurs sociaux qui vont jusqu’à mettre en place un découpage ethnique de
leur parc immobilier. Par voie de conséquence, le dernier arrivé se retrouve
systématiquement au centre de toutes les formes de stigmatisations. Chassés du
centre et du sud de Marseille, les plus pauvres parmi les plus pauvres se
retrouvent rejetés dans les quartiers nord (hier les maghrébins, les africains,
aujourd’hui les Rroms…). Les quartiers nord, lieu de tous les fantasmes, de
toutes les précarités, de toutes les oppressions sociales et économiques, lieu
de désespoir, échec patent des politiques de la ville successives, résultat de
la lâcheté institutionnelle, des postures sans lendemain, des déclarations
enflammées qui génèrent un fol espoir aussitôt déçu ! Lieu de la
ségrégation sociale à la française et du désengagement de l’état. Les quartiers
nord, bastion politique du PS local médiocre et affairiste, dormant sur les
cendres fumantes des concepts éculés de l’électorat captif et de la clientèle
politique. Les quartiers nord, théâtre opérationnel du mépris de la démocratie,
ou plutôt de la pseudo démocratie, vérolée par la féodalité de fait que
provoque l’abus de pratique détestable érigée en institution, Babylon du
clientélisme, Sodome du népotisme, Gomorrhe du post colonialisme…

Sur ce terreau favorable à la rage et à l’amertume, le
court-termisme politique fait le lit de l’extrême droite qui prospère sans même
faire campagne. Les tabous et les verrous sautant les uns après les autres, la
voix de la haine raciale se fait entendre, elle se fait légitime, elle se
prétend de bons sens, elle réécrit la norme.

Pendant ce temps
l’état brandit la « République » comme talisman (dixit Mr
Valls), sans même la définir, sans même se pencher sur l’inégalité de
traitement : pour les cols blancs, l’impunité et la rédemption ! Pour les
voleurs de poules la fermeté et la damnation éternelle ! Pour les nantis
la Corniche, les petits fours et les tapis moelleux ; Pour les démunis, la
mal bouffe, le tabac contrefait et les psychotropes en traitement de
fond !

La touche finale de ce tableau apocalyptique vient
d’être posée avec cette affaire de la BAC Nord. Une leçon pour celles et ceux
qui ne jurent que par le gonflement des effectifs de police sans se poser la
question fondamentale du TYPE de police qu’il faut dans ces quartiers ! Et
surtout du TYPE de relation que l’état veut entretenir avec la population de
ces quartiers !!!

Ces quartiers où les gens ne reçoivent plus leurs
courrier normalement, où la voirie est moins bien maintenue qu’ailleurs, où se
soigner devient de plus en plus difficile (menace sur l’hôpital Laveran, le
centre Paul Paret…), où s’instruire relève de l’exploit, se nourrir et se vêtir
est une gageure pour une multitude de familles, où la culture est une chimère
et les loisirs un espoir lointain…

Malgré tout ce gâchis, Marseille a des atouts, mais
l’heure est grave et il ne sert à rien de les énumérer pour se rassurer.
Marseille a besoin d’un aggiornamento global du sommet jusqu’à la base parce
qu’elle ressemble de plus en plus à une ville en perdition.

Bob Kane et Bill Finger ont imaginé une ville improbable
qu’il situait en Amérique du nord, Gotham City capitale du crime et de la
corruption, la solution aux problèmes de Gotham ils l’avaient trouvé en
inventant Batman.

Nous faut-il attendre l’arrivée d’un Batman ou d’un
Eliott Ness ? Je ne le crois pas, mais l’heure des faux semblant et
derrière nous ! Encore une fois TOUT est à refaire, TOUT est à
réinventer !

 

BENSAADA Mohamed

Pour Quartiers
Nord/ Quartiers Forts

 

Marseille, le 9
Octobre 2012

0 Réponses à “Bienvenue à Gotham City”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Bienvenue sur le blog du RC... |
Section du Parti socialiste... |
Le Nouveau Centre Montbard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MARS Centrafrique
| Bling-bang-blog du 6 mai
| Le vécu Algérien